Le jour du vent

Décidément, je suis fachée avec les samedis matins. Aujourd´hui c’est la premiere fois qu’il n’y a pas de soleil, et depuis 5h du matin il y a un vent tenace. En faisant sortir les brebis, le chien a couru apres trop tot. Il y en a une qui a eu peur et qui a fait demi-tour, allant dans l’enclos des poules, puis dans le potager, courant n’importe comment, avec 3 chiens + 3 wwoofers á ses trousses. Nous avons ensuite réussi á faire repartir la brebis dans la vigne. Mais les moutons n’etant pas les animaux les plus intelligents de la terre, la brebis a paniqué de ne pas trouver les autres qui étaient completement au fond. Rebelote de courir apres car elle fait n’importe quoi. Solution trouvée : faire revenir les 11 autres brebis, pour pouvoir faire ressortir les 12… Et me voila épuisée, á 8h30 du matin.

Cette semaine on a travaillé á partir de 6h30, á cause de la chaleur, dur dur.

Un soir je me suis motivée á prendre un vélo pour me promener un peu, avec Fa á mes cotés bien sur. A 5mn de la ferme, il y a un arbre de 355ans, un caroubier gigantesque et magnifique, vraiment impressionnant ! Et personne autour, ce n’est pas un endroit tres touristique.

P1020842Et Fa qui n’a pas compris dans quel sens était la photo :
P1020845

Ensuite j’ai continué, contente d’avoir enfin un vélo avec des pneus gonflés. On voit tout le temps la Cordillere des Andes á perte de vue. Il y avait aussi énormément de chiens, je n’étais pas toujours rassurée. Mais le paysage en valait la peine.

P1020861

Mais pas de chance, quelques minutes apres avoir fait demi-tour pour rentrer, les pneus n’ont pas tenu le choc et j’ai fini péniblement avec les roues á plat, en grincant des roues pendant 45mn.

Ce soir nous allons tous á Mendoza car il y a un festival folklore, et ensuite j’attaque ma derniere semaine á la ferme !

Retour vers le haut

Time’s up !

Me voila enfin dans un cybercafé, incroyable ! Comme la derniere fois que je suis venue á la petite ville la plus proche en vélo, la petite chienne noire Fa a fait toute la route avec moi. Apres deja 30mn ici, la voila qui gémit á l’entrée, puis vient se planquer á mes pieds. Bon, on va dire que personne n’a vu.

ca fait une semaine que je suis ici, et il fait treees chaud et tres sec (la transpiration, ca n’existe pas). Je l’ai mal vécu la premiere fois que je m’en suis rendue compte, parce que j’arrivais de Mendoza avec mon gros sac et que j’ai voulu faire ma maline en me disant « oh je vais marcher du terminal de bus jusqu’á la ferme, ca n’a pas l’air loin ! ». Grave erreur: Deja je suis partie dans le mauvais sens parce que le bus faisait une feinte en faisant une boucle, ensuite une fille m’a confortée dans mon choix. Au bout de 30mn, il s’avere que je fais demi-tour sous un soleil de plomb pour revenir á mon point de départ et prendre la bonne route. 45mn encore plus tard, épuisée, je m’assoie á un des rares endroits oú il y a de l’ombre. Et la coup de chance, le monsieur qui habite lá arrive en voiture avec sa fille, et me propose gentillement de me conduire jusqu’á ma ferme. Sauvée !

Je peux enfin faire la connaissance de la famille :
Raymundo le pere, ingénieur agronome au Ministere de l’agriculture á Buenos Aires. Il fait le trajet en avion toutes les semaines pour aller lá bas et donc il n’est ici que le week-end. Son voeu de manger un « coco vino », coq au vin, a été exaucé hier par Alice, l’autre francaise, qui est partie pour de bon.
Laura la Super Maman qui semble avoir une énergie sans fin, un humour décapant et 10 bras. On la voit 80% du temps avec le bébe Lucia (5 mois, se marre en permanence) dans les bras, 10% avec Emma (2ans, un caractere bien trempé) á la place, et parfois on la voit avec ses bras ! Il y a aussi Magdalena et Augustin, 2 autres enfants qu’on ne voit pas souvent.
Alice étant partie hier, je partage la partie des wwoofers avec seulement Mélanie, une allemande qui est lá pour un mois aussi.

Les produits de la ferme

Les produits de la ferme

Cette semaine l’allemande a éte malade un jour, puis ca a été mon tour, puis celui de la mere, du coup je n’ai pas travaillé tant que ca. J’ai mangé tellement de légumes que je pensais que c’était á cause de ca, mais Laura pense que ce sont les fruits qui sont en cause. Mais sinon les taches sont simples á comprendre : le matin il faut donner á manger et á boire aux animaux (poules, poussins, lapins, oies et brebis) et le soir juste á boire. Deux fois par jour il faut faire rentrer les brebis qui mangent dans la vigne avec le chien Hugo qui n’est pas tres bon meme si on voit qu’il aime ca. Ensuite j’ai fait du desherbage manuel pour donner de l’air á des plans de tomates, et á un autre endroit pour planter des nouvelles choses. Etant donné qu’il fait tres chaud, la journée commence vers 8h, ensuite vers 12h30/13h on prépare le repas toutes ensemble, á 15h on fait la sieste (mon reve de toujours !) pour reprendre doucement vers 16h30. Et vers 18h30 ou 19h30, on s’arrete et le soir on dine entre wwoofers.
Le samedi et dimanche on nourrit seulement les animaux (bin oui quand meme, hein !) et on mange juste entre wwoofers également.

Apres il y a les petites difficultés du quotidien : des poussins qui meurent sans trop savoir pourquoi (hier j’ai voulu en sauver un mais comme quand on était petit et qu’on voulait sauver des oiseaux, ca a échoué), des poules qui s’échappent, le chien (Hugo) supposé aider á rentrer les brebis qui fait n’importe quoi… Ce matin c’était combo : poules qui s’enfuient, plus un lapin qui se fait la malle, et me voila á lui courir desespérement apres en espérant que Fa (tres gentille mais aussi une tueuse avec les animaux) n’en fasse son repas.

P1020713

Ici niveau animaux de compagnie on est servi aussi. 4 chiens (tous marrants et sympas) dont Roco, l’embleme de la ferme qui n’en fait qu’a sa tete, et un chat (d’ailleurs vous pouvez voir quelques photos ici : https://www.facebook.com/fincabiodinamicacosmos/timeline
Le matin quand on ouvre la porte, c’est tournée des calins avec tout le monde, ca réveille !
Il y a aussi beaucoup d’araignées. La plupart ne me dérangent pas et ca permet qu’il y ait un peu moins de moustiques. Par contre la méga araignée vue le premier soir dans la chambre m’a mise dans tous mes états ! Aaaah rien que d’y repenser Brrrrr…!
Et des moustiques qui m’aiment, m’adorent, me vénerent beaucoup plus que ce que je voudrais. L’autre jour j’ai compté environ 50 piqures de moustiques sur moi.

Ah et sinon ici c’est douche froide tous les jours ! Deux possibilités pourtant pour avoir de l’eau chaude : attendre vers 10-11h que le soleil chauffe le tuyau (et ca marche bien !), soit faire bruler du bois. Mais la flemme.

Je suis allee dans un supermarché l’autre jour, et 2 rayons m’ont semblé intéressants :

Duce de Leche (confiture de lait) : la gourmandise préférée des Argentins ! Et ca me va tres bien :)

Noñbre incroyable de choix de Duce de Leche (confiture de lait) : la gourmandise préférée des Argentins ! Et ca me va tres bien 🙂

Touuut un rayon de jelly !

Touuut un rayon de jelly !

Le soir je lis un peu, j’essaye de planifier la suite, et je cherche les mots qui m’ont manqué dans la journée. Ici c’est un perpétuel Time’s Up : pour faire deviner un mot, tout est permis : tourner autour du pot, bruits, et mimes divers. Et ca marche.

Retour vers le haut

Et le soleil fut.

Premier article outre atlantique, et bien evidemmemt c’est un clavier espagnol, ça va etre fastidieux.  Deja je ne trouve pas comment faire le « e accent aigu ».

Apres etre partie lundi sous une pluie parisienne battante, je suis arrivee a Buenos Aires apres mes 25h et quelques de trajet et mes trois avions sous un grand soleil. Mais je suis patiente et je suis contente dès que je suis dans un avion. Seul petit hic rencontre : ma trousse de secours / a pharmacie a disparu de mon sac en soute. Tant pis, de toute façon je n’ai pas prévu (je viens de trouver l’accent !!) d’être malade et/ou blessée !

Pendant mes 2 jours là bas, je me promene dans le centre ville autour de mon auberge :

P1020556

Une des grandes avenues de la ville avec plein d’arbres aux fleurs violettes

Je prends des couleurs et des photos, puis tente de m’aventurer dans le quartier de La Boca. C’est un quartier mal famé à la base, mais les habitants ont eu comme idée un jour de repeindre leurs maisons de toutes les couleurs. Résultat : les touristes sont venus. Outre le fait que les environs sont toujours craignos, j’ai trouvé ça un peu too much : sur 2 rues, une alternance de petits restos avec danseurs de tango et boutiques vendant des souvenirs. Bref, ça fait faux.

Quartier de La Boca (oú on voit le Pape encore plus qu'ailleurs)

Quartier de La Boca (oú on voit le Pape encore plus qu’ailleurs)

Le soir je veux découvrir une grande réserve écologique qui a l’air de toucher la baie, mais manque de chance elle est fermée quelques jours à cause de récentes inondations. Sur le chemin je croise quand même un petit perroquet vert tout mignon alors je suis contente.

Au niveau de l’espagnol, c’est Bagdad. J’en suis au niveau 1 de la compréhension : j’arrive á commander à manger dans la rue et á me prendre un lit á l’auberge de jeunesse. Depuis plusieurs années, j’ai tellement l’habitude d’aller dans des pays anglophones que l’anglais est devenu un réflexe. Ce qui donne lieu maintenant à un charabia atrocement mauvais, ponctué de « so, I mean, anyway… »: Mais les gens sont patients. Bon ok, certains abrègent ma souffrance en me demandant si je parle anglais.

La Fleur, qui se ferme et s'ouvre en fonction de l'heure de la journèe

La Fleur, qui se ferme et s’ouvre en fonction de l’heure de la journèe

Sinon hier soir j’ai pris un bus pour Mendoza, à l’extrême Ouest du pays. Compagnie super, oú on est chouchoutés (bonbon ? verre d’eau ?). Il faut dire qu’il y avait une femme spécialement lá pour s’occuper de nous. On a même fait un bingo (loto), le vieux monsieur d’á coté a remporté une bouteille de vin.

Demain je prendrai un bus d’une heure pour aller á la ferme pour faire du wwoofing, j’ai hâte d’y être et de rencontrer la famille et les autres wwoofers !

Retour vers le haut

J-1 !!

Après un mois génial à Strasbourg, j’étais de retour à Paris pour ma dernière semaine, histoire d’avoir le temps de revoir amis et famille. Semaine chargée mais j’ai réussi à tout faire, même mon rappel du vaccin DT Polio.

Et les préparatifs c’est sympa, mais à un moment il faut y aller !
Je ne me rends pas encore compte que je pars pour de vrai demain, c’est toujours un peu irréel.

Petit point communication : Je n’aurai pas internet tous les jours pendant mon voyage, je mettrai des articles quand je le pourrais. Je garderai mon portable et mon numéro actuel mais uniquement en cas d’urgence, pour me joindre ce sera donc facebook ou mails, et je compte sur vous !

Niveau décalage horaire, il sera seulement 4h de moins en Argentine. Il y aura jusqu’à 6h de décalage quand je serai au Pérou.

Prochain article depuis Buenos Aires, à bientôt !

Retour vers le haut