Wake up and make your dreams come true : an end

Ça y est, nous voilà à la fin de ce blog !

Petit bilan scientifique : Pendant ces 160 jours de voyage j’ai parcouru environ 13 000 kms en bus, marché au moins plusieurs centaines de kilomètres, pris 4kg (de muscles, ça va de soi), mangé une bonne centaine de sandwichs et sûrement autant d’empanadas, j’ai été piqué bien 200 fois par des moustiques, j’ai passé environ 400h dans des bus, mini-bus, voitures, bateaux, sans jamais m’ennuyer. Je ne me suis prise aucun coup de soleil ce qui est un bel exploit, et je suis allée de 1m sous le niveau de la mer jusqu’à 4300m d’altitude, rencontrant des températures de 0°C à 48°C.

Lors de ma cinquantaine d’étapes, j’ai parlé à plus de 300 personnes différentes, dont une bonne cinquantaine de français, des argentins, des chiliens, des israéliens, des allemands, des brésiliens, des américains, des anglais, des suisses, des belges, des canadiens, des espagnols, des autrichiens, des italiens, des hollandais, des polonais, des danois, des uruguayens, des irlandais, des australiens, des vénézuéliens, des japonais, des colombiens, des finlandais, des costaricains et des paraguayens.
Parmi toutes ces personnes, il y avait un architecte, une chargée d’accueil dans un centre de vacances, un conducteur de camion, une télé-vendeuse, une sage-femme, des acteurs de théâtre, des retraités, une chercheuse en biologie des abeilles, un web programmeur, un chargé de relations sociales dans une ONG et une chargée de dossier dans la même ONG, un ingénieur civil, des géologues, des marins, un guide touristique, un chargé d’affaires, un facteur, un œnologue, un paysagiste, une tradeuse en énergie, une prof, des étudiants en management du sport, architecture, langue, biologie, histoire de l’art, psychologie, filière bois, lettres modernes… —————————————————————————————————————————————————– Avant de partir en voyage, on ne s’imagine jamais vraiment ce qui va se passer. Comment aurais-je pu imaginer que j’allais voir autant de choses incroyables, que j’allais rencontrer ces personnes qui allaient me toucher par leur force, leur générosité, leur joie de vivre, leur énergie, que j’allais vivre de manière si simple et si heureuse… ? J’avais quelques images en tête de l’Argentine, je n’avais aucune idée de ce à quoi pouvait ressembler le Chili. J’ai été surprise tant de fois par la beauté de ces deux pays, par l’aspect sauvage et désert de certains paysages, par l’immensité et la grandeur d’autres, par la magie qui habite certains lieux. J’ai parfois ri du choc de tomber sur un endroit fabuleux, parfois ouvert grand la bouche de surprise, parfois poussé des « oh » et des « ah » de stupeur, parfois pleuré de joie, parfois admiré en silence un sourire sur les lèvres. Et toujours je me suis dit que j’étais heureuse, d’être là.

Beaucoup de personnes trouvent ça fou, de partir seule comme ça avec un sac à dos, sans plan vraiment défini. De mon côté je ne trouve pas ça si dingue que ça. Tout d’abord parce que c’est plus facile que ce qu’on pense, et ensuite parce que j’ai croisé un paquet de gens qui étaient dans le même cas que moi. Je crois que le plus difficile dans l’histoire, c’est de prendre la décision de partir. Une fois là-bas, tout se met en place tranquillement. J’ai du me faire arnaquer quelques fois, mais jamais je n’ai fait de mauvaise rencontre. Je n’ai quasiment eu aucune contrainte, et le fait d’être seule me permettait une liberté incroyable. Aucun compromis à faire, le seul but était de faire ce que j’avais envie de faire. Ceux qui sont fous, c’est ceux qui font du camping. Ça pour moi c’est trop hardcore, parce qu’il faut se trimballer plein d’affaires, et que ce n’est vraiment pas confortable. Mais pour autant je trouve ça super chouette comme mode de voyage, et j’aimerais bien aimer un peu plus le camping.

Je n’aurais rien à changer dans ce voyage, il a été fantastique comme ça. J’ai été satisfaite de mes préparatifs, de la légèreté de mon sac, de mes multiples changements de plan, d’être rentrée plus tôt, d’avoir pu partager avec vous mes aventures, d’avoir amélioré un peu mon espagnol, d’avoir appris des tas de choses sur l’Argentine et le Chili, d’avoir pris mon temps, d’avoir réalisé un rêve.
J’étais partie avec un tee-shirt sur lequel il était écrit « wake up and make your dreams come true », il était parfait pour l’occasion.

Enfin, je voudrais remercier tout le monde : ceux qui m’ont supportée dans mon projet de voyage, celles qui m’ont encouragée à faire le blog, ceux qui m’ont incité à le continuer, ceux qui m’ont lue, ceux que j’ai rencontré pendant le voyage et qui ont fait de ce voyage ce qu’il a été, ceux qui m’ont aidée avec l’espagnol même s’ils ne risquent pas de passer ici, ceux qui m’ont donné des conseils en matière d’itinéraire ou autre, ceux qui m’ont prêté des affaires pour remplir mon sac, ceux qui ont été là dans les bons moments comme dans les moins bons, et ceux qui ont été contents de me revoir en France.

Pour la suite, je ne sais pas encore vraiment où mes pas me porteront. Je voudrais juste faire quelque chose dans la vie qui me plaise vraiment, même si ça signifie faire une nouvelle formation et changer complètement de travail. Je voudrais habiter dans un endroit avec de la nature, où je me sente bien, recommencer à faire du sport, et bien sûr, continuer à voyager ! Il y a tellement de pays dans lesquels j’aimerais aller, et pourtant pour ma prochaine destination j’ai envie de découvrir tout simplement la France, parce que parfois les plus belles choses sont là juste sous nos yeux.

Ps : j’ai dit que c’était le dernier article, mais un petit bonus est à venir prochainement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s