La routine du voyageur

Pré-scriptum : C’est drôle, je reviens ici et WordPress me fait savoir que je n’ai toujours pas publié ce brouillon d’article écrit il y a deux ans quelque part en Argentine ou au Chili. Il n’est pas très intéressant ni très excitant à lire, mais comme je n’ai pas envie de le supprimer, je le publie, histoire de me remémorer le bon temps. 

Parce que oui, même en voyage on retrouve une certaine forme de routine, et on prend des habitudes.

Le backpacker lambda apprend au fur et a mesure des jours et des semaines qui passent des nouveaux automatismes. Voici un exemple des miens, pour vous dévoiler un peu les dessous du voyage :
Tout d’abord en arrivant dans une nouvelle ville, je récupère un plan des environs a la gare si c’est une grande ville ; dans les petites soit j’en récupère a l’auberge, soit l’office du tourisme deviendra une de mes destinations du jour. Ensuite, je cherche (et trouve bien sur) mon auberge histoire de faire le check-in et de déposer le grand sac a dos. Je me renseigne sur les horaires du petit déj (super important) et de ce qu’il y a a faire dans les environs. En général, le jour d’arrivée est plutôt tranquille parce que j’ai fait du bus, que je déballe mes affaires et que je repère les points essentiels autour de moi, a savoir : supermarché, poste, arrêts de bus et distributeur.

Tous les 3 jours, je suis de corvée lessive. J’en profite donc pour étendre l’ensemble de ma garde robe dans la chambre, c’est a dire 3 tee-shirts et 3 sous-vêtements, plus un short ou pantalon a l’occasion.

Quand je reste 3 jours ou plus au même endroit je fais des courses onéreuses et lourdes a porter, soit un paquet de pâtes, des bananes, de quoi faire des sandwichs, et un paquet de gâteaux. Ah et si, bien sur j’achète systématiquement une courgette ou des épinards, ça pourrait servir en cas de grande famine.

En général j’essaye de prévoir en arrivant quel sera mon programme excursions pour cette étape, mais ça peut aussi se faire le soir pour le lendemain, ou le matin pour la journée, ou même le soir pour la journée qui vient de se terminer.

C’est aussi le soir que je planifie à plus long terme, c’est à dire pour l’escale suivante. Il faut donc trouver dans quelle ville aller, trouver et réserver une auberge de jeunesse (en décidant au hasard du nombre de nuits ou je vais y dormir) ou du Couchsurfing, et comment y aller. Et donc il y a un moment ou je passe forcément à une agence ou à la gare routière pour acheter mon billet de bus.

Et puis je lis mes messages et y répond, je sauvegarde mes photos un peu partout, j’actualise l’endroit où je suis, et quand j’ai du temps et un ordinateur à disposition (ou alors passage au cybercafé le plus proche), j’écris un article pour le blog.

ça fait beaucoup de choses mine de rien, les journées se remplissent vite ! Heureusement que je me lève tôt tous les jours. Et oui, je me lève toujours avant 9h parce que je ne veux pas louper le petit déj (ou qu’il n’y ait plus rien), et que c’est rare qu’il n’y ait aucun bruit au point de pouvoir faire une grasse matinée.